Tresse africaine : tout savoir

Tresse africaine : tout savoir

On a du mal à l’imaginer aujourd’hui, mais la tresse africaine n’a pas toujours été au top de la tendance, loin de là. Au même titre que la mode vestimentaire, la coiffure a souvent été un véritable témoin de société, jusqu’à être considéré comme un signe d’appartenance, dont la signification a changé selon les siècles.

Et si, de nos jours, il est très courant de se faire des tresses africaines, sans toutefois se poser de question quant à ce que cela signifie, cela n’a pas toujours été le cas. Loin de la question esthétique qui nous intéresse généralement, la tresse africaine a effectivement connu plusieurs époques.

Or pour tout savoir sur la tresse africaine, il nous semble intéressant de revenir sur son origine et son évolution. Nous vous expliquerons également, bien sûr, comment réaliser une tresse africaine réussie, quel que soit votre type de cheveux. Voici donc tout ce que vous devez savoir sur la tresse africaine.

D’où vient la tresse africaine ?

Le simple nom de ce style de coiffure devrait déjà vous permettre d’en deviner l’origine. En effet, c’est bien en Afrique que les premières tresses de ce genre ont fait leur apparition. Mais s’il est assez facile de savoir où elles sont nées, serez-vous capables de deviner de quelle époque elles viennent ?

Comme de nombreux héritages dont nous disposons aujourd’hui, la tresse africaine est issue de la culture de l’Égypte antique. Cela signifie que le premières tresses remonteraient à plus de 20 000 ans. Mais si les égyptiens de l’Antiquité avaient, on le sait désormais, une véritable culture de l’esthétique, ce n’est pas tant cet aspect qui ressort dans le cas de la tresse africaine.

En effet, loin de la question de la beauté, la tresse était en réalité une marque de société. C’est ainsi que l’on distinguait le rang social d’une personne. Les tresses étaient alors portées par les personnes de haut rang, ce qui permettait d’afficher clairement leur appartenance face aux autres.

Au fil du temps, sa signification a évolué, mais la tresse est restée un signe de rang social. Elle a été portée notamment par les esclaves noirs et est alors descendue au bas de l’échelle sociale. Aujourd’hui, la tresse africaine a plus ou moins perdue toute signification réelle et elle est plutôt considérée comme un choix esthétique.

À quoi ressemble une tresse africaine ?

Avant tout, il faut savoir que le terme de « tresse africaine » est en fait un nom générique qui est donné à une méthode, plutôt qu’à un rendu en particulier. En effet, il existe de nombreux modèles de tresses qui peuvent être qualifiées d’africaines. Qu’il s’agisse d’une tresse unique ou d’une série de plusieurs tresses, il y a un grand nombre de possibilités.

Le tout, c’est de respecter les principes de base de la tresse africaine. Dans sa forme la plus courante, qui est aussi la plus simple, la tresse africaine est composée de trois mèches de cheveux, entrelacées les unes autres selon une logique stricte.

Mais pour les personnes les plus expérimentées, il est rapidement possible d’ajouter d’autres mèches, pour un rendu toujours plus travaillé. Toutefois, il est primordial de maîtriser d’abord les gestes à reproduire avant de chercher à se compliquer la tâche. Si vous débutez, mieux vaut donc viser une tresse à trois mèches en premier lieu.

Comment faire une tresse africaine ?

Maintenant que vous connaissez l’histoire de la tresse africaine et le principe de base pour la créer, il est temps de voir comment s’y prendre. Faire une tresse africaine nécessite en réalité deux étapes. La première consiste à préparer ses cheveux pour avoir une matière optimale et éviter les désagréments. Ensuite seulement vient le tressage à proprement parler, où il vous faudra apprendre les bons gestes pour réussir votre tresse.

Préparer ses cheveux

Rappelons que la tresse africaine n’a pas ce nom par hasard. À l’origine, elle a effectivement été portée exclusivement par les africaines et africains, dont les cheveux sont naturellement crépus et frisés. Et si cette particularité n’est pas obligatoire pour faire une tresse africaine, cette nature de cheveux est tout de même la plus simple à coiffer de cette façon.

Dans tous les cas, avant de vous atteler au tressage, il est important que vos cheveux soient démêlés et facilement modelables. Il convient donc de vous brosser les cheveux assez longuement, pour obtenir le meilleur résultat possible. L’idéal est de les brosser vers l’arrière, ce qui vous permettra de séparer de petites mèches par la suite.

Si vos cheveux sont trop emmêlés, n’hésitez pas à utiliser un produit pour faciliter le brossage. Assurez-vous toutefois d’avoir les cheveux secs pour passer à l’étape suivante.

Procéder au tressage

Tresser ses propres cheveux, surtout lorsqu’on travaille sur l’arrière de la tête, peut parfois être compliqué au début. Avant toute chose, s’il s’agit de vos premières fois, nous vous recommandons de faire appel à un proche pour vous aider à prendre vos marques.

Pour commencer la tresse, vous devez d’abord isoler trois mèches de cheveux. Elles constitueront votre outil de travail pour réaliser la tresse. Désormais, vous devez suivre ces étapes :

  1. Faites passer la mèche de gauche par-dessus celle du milieu.
  2. Passez la mèche de droite par-dessus celle de gauche.
  3. Prenez la mèche du milieu et passez-la par-dessus celle de droite.

Ces trois étapes sont à répéter en boucle jusqu’à la fin de la tresse. À chaque fois, après ces trois étapes, faites attention à bien maintenir ce que vous avez construit pour éviter que la tresse vous échappe.

Entretenir une tresse africaine

L’un des grands avantages de la tresse africaine, c’est que cette coiffure peut se conserver longuement. Pour les tenues plus longues, on compte jusqu’à 6 semaines de tenue, après quoi il convient de relâcher les tresses pour garder vos cheveux en pleine santé.

Mais pendant ce délai, il est important d’entretenir vos cheveux. Pour cela, vous devez vérifier que vos tresses sont suffisamment solides. Sans cela, elles risqueraient de s’abîmer et de ne plus donner le résultat que vous souhaitez.

Si vos tresses tiennent bien, vous pouvez facilement les laver avec du shampooing, comme à votre habitude. Vous devrez alors frotter doucement pour faire pénétrer le produit, en faisant attention de ne pas être trop énergique.

Laisser un commentaire

Fermer le menu